Carence en fer, comment y remédier ?

La carence en fer est un problème que nous sommes nombreuses à subir. Vous savez, nous ne sommes pas seules, plus de 20% des femmes dans le monde sont touchées. Incroyable non !

Fatigue, perte de cheveux, vertiges, maux de tête et j’en passe. Ces maux sont peut-être le signe d’une carence en fer et vous ne le savez pas.

Pourquoi sommes-nous carencées ? Principalement par rapport à, notre alimentation, nos cycles menstruels et nos rythmes de vie.

À quoi sert le fer ?

Dans les grandes lignes, le fer est un oligo-élément vital pour l’organisme. Son rôle principal est de transporter et de stocker l’oxygène vers les organes et les muscles. C’est un constituant de l’hémoglobine c’est-à-dire qu’il se trouve à l’intérieur des globules rouges. Il joue également un rôle majeur dans notre système immunitaire.

Le fer n’est pas fabriqué par le corps humain, il faut donc lui en apporter par l’alimentation.

Nos besoins journaliers en fer sont :

  • Pour les hommes: en moyenne 10 mg de fer/jour
  • Pour les femmes: en moyenne 15 mg de fer/jour

Il est généralement difficile d’assimiler des quantités aussi élevées par le biais de la nourriture.

Il y a deux types de fer:

Le fer non héminique (Fe3 ou fer ferrique) → d’origine végétale (fruits, légumes, céréales, fruits secs) → moins bien absorbé car plus fragile → Seulement 1 à 10% de ce fer est capté par l’organisme.

Le fer héminique (Fe2 ou fer ferreux) → d’origine animale (viandes, poissons, crustacés) → très bien assimilé par le corps car il résiste à l’acidité de notre estomac → 70% du fer présent dans notre organisme est sous forme héminique.

(Attention: le thé et le café, limitent l’absorption du fer à mon plus grand désespoir. Il faut donc les limiter, petit conseil en passant)

Quels sont les signaux d’alertes d’une carence en fer ?

C’est simple je pense les avoirs tous eut:

Une fatigue excessive aussi bien physique qu’intellectuelle, j’avais beau dormir 10 heures par nuit, je me réveillais encore fatiguée (oui, je suis une grosse dormeuse mais là, cela en devenait inquiétant). Une effrayante perte chute de cheveux, des ongles cassants et tous striés. J’étais irritable et j’avais des vertiges et des maux de tête à n’en plus finir. Bref que du bonheur…

Si vous avez fait attention, je parle au passé car j’ai enfin trouvé un complément alimentaire qui m’a sorti de cet enfer.

Avant toute chose, il est indispensable de faire un bilan sanguin et de vous faire accompagner par un professionnel de santé avec de vous supplémenter. Je vous parle uniquement de mon expérience, des déconvenues rencontrées et du complément alimentaire qui a éliminé ma carence en fer. J’étais et je suis encore suivi par mon médecin.

Quand faut-il traiter une carence en fer ?

La carence en fer doit être traitée uniquement si vous souffrez d’une anémie c’est-à-dire lorsque le taux d’hémoglobine est trop faible / lorsque le sang est anormalement pauvre en globules rouges.

La supplémentation permet de restaurer les réserves et de normaliser le taux d’hémoglobine.

Les carences en fer nécessitent le plus souvent la prise de comprimés pendant plusieurs mois. Au minimum 3 mois, renouvelable avec avis médical. Attention, car le fer en excès est aussi néfaste qu’une carence.

Mon expérience

Je suis passé par différentes étapes avant de me sortir de cette situation. Après avoir consulté et effectué une prise de sang, mon médecin a constaté une anémie. Il m’a prescrit dans un premier temps du Tardiferon. Apparemment c’est un médicament fréquemment donné aux patients. Je prends donc les comprimés en respectant la posologie et c’est le début de mes déboires. Maux de ventre, spasmes intestinaux terribles mais pas que (attention moment super glamour) constipation de l’espace, perte d’appétit et des selles noires. Je rappelle mon docteur, il me change la posologie. J’essaie à nouveau et résultat, mêmes mésaventures. Je retourne le voir, car je ne supportais clairement pas ce médicament et il me prescrit du Timoferol qui est normalement mieux toléré. Et là, même constat, mêmes douleurs, je ne supporte pas non plus ce médicament. C’est à partir de ce moment, que j’ai décidé de me documenter sur le sujet.

Résultats:

C’est la partie un peu chiante mais nécessaire et vous verrez, avec ces explications vous serez incollable sur le sujet.

Il y a différentes formes de fer: le sulfate ferreux (Tardyferon, Timoferol, etc), le gluconate ou encore le fumarate, moins chers mais qui provoquent des troubles intestinaux (ceux généralement prescrits par nos médecins et remboursés par la sécurité sociale).

Puis il y a les formes bisglycinate et protéine de fer succinylate, qui ont beaucoup moins d’effets secondaires, mais sont beaucoup plus chères. Il faut noter que l’absorption du fer bisglycinate est 2 à 3 fois plus importante que celle du sulfate ferreux.

Pour résumé, il est préférable de se tourner vers des formes de fer chélaté (bisglycinate ou fer succinylate) appelé aussi « fer doux » pour réduire les désagréments (troubles digestifs et tout et tout). Ces formes permettent une haute absorption et assimilation d’une meilleure quantité de fer. Et ça fonctionne.

Mon complément alimentaire

Je me suis tournée vers le complément alimentaire Fer (amino – Chélaté – Bisglycinate) du laboratoire NHCO.

Les laboratoires NHCO sont des acteurs incontournables dans le monde des compléments alimentaires. Présent depuis plus de 20 ans dans le monde de la santé. Ils se sont spécialisés dans le développement de formules à base d’acides aminés. C’est un laboratoire sérieux, tu peux leur faire confiance.

Une gélule contient 7 mg de fer. Il est préconisé pour les femmes d’en prendre deux le matin et une pour les hommes. Une boîte contient 84 comprimés de quoi tenir à peu près 1 mois et demi pour la modique somme d’environ 14/15 euros. Je retrouve ce complément très facilement sur le net ici ou encore ici mais aussi en parapharmacies (mais pas toutes malheureusement). Et pour finir ce complément convient aux végétariens et végétaliens.

Ce complément m’a sorti du rouge très rapidement et sans aucun mais aucun désagrément. Je vous le conseille vivement.

Je vais m’arrêter ici car il y a encore beaucoup à dire sur le sujet. J’espère n’avoir perdu personne dans mes explications et vous avoir aidé à y voir plus clair.

Je vous retrouve très vite sur le blog avec de nouveaux articles. Comme d’habitude, si vous souhaitez apporter plus d’informations ou bien parler de vos expériences, nous nous retrouvons en commentaires.

Prenez soin de vous .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.